Les « Rocky Steps » de Philadelphie, un incontournable! | Jaimontour.com
Chargement...

  • Rechercher

Les « Rocky Steps » de Philadelphie, un incontournable!

Les « Rocky Steps » de Philadelphie, un incontournable!
Les « Rocky Steps » de Philadelphie, un incontournable!

Le père de Rocky Balboa lui dit un jour:  « Si tu ne peux pas utiliser ton cerveau, utilise ton corps à la place »! Ces paroles le pousse à se lancer dans la boxe, dans le but de ressembler à son idole Rocky Marciano (d'où son surnom).

En 1975, Rocky travaille pour un usurier du nom de Tony Gazzo, à Philadelphie. Il dispute parfois des combats de boxe pour gagner quelques dollars. Un jour, Mickey, le propriétaire du club de Boxe où Rocky s’entraîne, cède son casier pour l’offrir à un boxeur plus talentueux. C’est lors du championnat du monde de boxe catégorie poids lourd que la chance sourit à Rocky. Aussi surnommé « Fausse patte » (car il est gaucher) et de son surnom « l’étalon italien », Rocky sème la curiosité auprès des fans et celui-ci affrontera Apollo Creed, adversaire tant craint des autres boxeurs. 


Rocky sait que les chances de vaincre Creed sont assez minces, mais son objectif est tout de même réaliste, tenir jusqu'au 15e round.  L’heure du combat a sonné, Rocky met au tapis Creed dès le premier round en surprenant le champion en titre. Mais Creed se relève et le combat s’étend jusqu’au 14e round ou Rocky tant mal à tenir debout sans vaciller, tombe au tapis, mais se relève contre toute attente. Ses hommes de coin lui disent de quitter le combat, mais Rocky n’entend rien. Le 15e round est vif en coups d’une part et d’autres, Rocky est à bout de forces, mais continue de tenir tête à Creed lorsque la cloche annonçant la fin du match se fait entendre. Apollo Creed est alors déclaré vainqueur par une décision des juges qui est cependant partagée. 

Rocky a tenu parole, il s’était juré tenir jusqu'à la fin du 15e round. Il sent que pour la première fois de son existence, qu’il n’est plus le petit garçon sans espoir de Philadelphie.

Revenons dans la réalité

Le film sorti en 1976 à été tourné en 28 jours seulement, mais a généré des recettes au box-office de plus de 225 millions de dollars. Le film a remporté 3 oscars et c’est ce qui a lancé la carrière de l’acteur.
En 1982, Sylvester Stallone, l’acteur qui incarnait Rocky dans le film du même nom, offre au Philadelphie Muséum of Art, une statue de bronze représentant le personnage du film. 

Cette statue resta longtemps dans les réserves du musée jusqu’à ce que celui-ci décide de placer la statue au bas à droite du célèbre escalier de 72 marches donnant sur la façade sud du musée. 

Dans la scène du film, on voit Rocky courir dans les rues de la ville et terminer sa course au haut des marches et crier sa rage de vaincre avec plusieurs fans qui l’ont suivi tout au long du parcours.
Une scène forte en émotion qui révèle tout le courage et la détermination du boxeur à parvenir à réaliser son rêve américain. 

La statue a été inaugurée en septembre 2006 seulement, mais depuis ce jour, elle attire nombreux visiteurs. 



Les « Rocky Steps », à voir lors des visites dans notre forfait Philadelphie et les Amish devant le Philadelphie Museum of Art.



Élise Monié-Montrevel
Jaimontour.com
Commentaire(s)

Imprimer