Chargement...

  • Rechercher

Que faire et voir dans le Chinatown de New York

Que faire et voir dans le Chinatown de New York
Quand l’Asie rencontre l’Amérique

Pour chaque voyageur planifiant un voyage à Manhattan, il est impensable de s’y rendre sans visiter le quartier chinois ne serait-ce qu’une seule fois. Bien sûr, nous connaissons «Chinatown» pour les fameux kiosques de sac à main, de parfumerie, de lunette de soleil et autre contrefaçon du genre. Toutefois, ce quartier bien spécial renferme bien plus que ça. Débutons par un peu d’histoire.

Au milieu du 18e siècle, les Chinois commencent à arriver aux États-Unis en tant que marins ou pour devenir commerçants. À ce moment, on dénombre qu’un nombre minime d’immigrants chinois, mais ce nombre augmentera au 19e siècle, pendant la ruée vers l’or et la construction d’un chemin de fer important. Lorsque le travail commence à manquer, les Chinois migrent vers les grandes villes américaines telles que New York. Au départ, ils sont peu et ils travaillent surtout dans des blanchisseries. Plus le temps passe, plus la population chinoise s’agrandit à New York malgré la loi raciale qui empêche cette immigration. À cause de ce racisme, la communauté asiatique a donc tendance à se replier sur elle-même et les Chinois forment donc une petite société autonome et structurée qui promet un emploi aux nouveaux arrivants. C’est le début de Chinatown. À ce moment, des tensions montent entre différents gangs et le quartier devient le plus dangereux de la ville. Au milieu du 20e siècle, la loi d’exclusion tombe et la population gagne encore en importance. Tellement qu’en 1976, on y construit une tour à appartement qui ne sera pas suffisante à la demande. Donc, une partie de la communauté s’installe à Flushing Meadows dans le Queen. Aujourd’hui, la population du quartier Chinois de Manhattan compte entre 150 000 et 300 000 habitants quoiqu’il soit difficile d’effectuer un bon recensement dû à la barrière de la langue.

De nos jours, lorsqu’on déambule dans les rues de Chinatown, on fait un petit voyage dans un voyage. On se sent complètement dépaysé et on peut vraiment s’imaginer en Chine avec toutes ces affiches, ces bijouteries, ces poissonneries, ces restaurants, etc. Les simples odeurs émanant de tous ces commerces vous transporteront vers d’autres horizons. Pour un peu de culture, rendez-vous au MOCA, museum of chinese in the americas. Vous y en apprendrez un peu plus sur l’immigration Chinoise aux États-Unis. Par la suite, dirigez-vous vers le temple bouddhiste Mahayana situé au bas du Manhattan Bridge. En entrant, vous pourrez remarquer l’odeur de l’encens propre au temple bouddhiste, mais ce qui attirera votre attention sera le Buddha géant qui mesure 4 mètres de haut. Pour 1$, vous aurez même le droit de prendre un message qui vous prédira votre avenir. Prenez aussi une petite pause le temps de déguster un bon repas asiatique dans l'un des nombreux restaurants du quartier. Pour de bons dumplings, rendez-vous au «Excellent Dumpling house». L’air de rien vu de dehors, il saura vous épater. Pour une véritable expérience culinaire chinoise, le Golden Unicorn saura amplement vous satisfaire par son ambiance et ses plats excellents.

Situé au sud de Manhattan et tout près de la petite Italie, il est facile d’y faire un arrêt pendant votre visite du quartier des affaires. Profitez-en pour faire quelques achats et bien sûr, des photos afin de garder de bons souvenirs de votre escale. Un petit bout de la Chine à quelques heures de voiture seulement? Pourquoi pas!

Katherine
Conseillère Jaimontour.com



 
Commentaire(s)

Imprimer